Les curés de Saint Martin de Liorac

LE CONCORDAT

Le Concordat signé en 1801 entre Napoléon Bonaparte, Premier Consul, et le Saint Siège mit fin à l'anarchie qui existait dans l'Eglise partagée entre les prêtres constitutionnels et les prêtres "non jureurs". Ce régime concordataire rétablit la paix religieuse et l'autorité du Pape et réorganisa les rapports entre l'Eglise et l'Etat: les nouveaux évêques seront présentés par le gouvernement et recevront du Pape l'institution canonique, l'Eglise ne réclamera pas les biens du clergé nationalisés pendant la Révolution mais en contre-partie l'Etat assurera un traitement convenable aux évêques et curés.

Etienne BOUNY: de 1803 à 1822
Il naquit au Fleix en 1759. Son père était boucher. Il fut vicaire d'Antoine de Lascoups à Liorac, et adhéra au Concordat en 1802. Il devint curé de Liorac et le resta pendant 19 ans. Nommé ensuite curé de Montpon, il y mourut en 1833.

Pierre ARMAND : 1823-1825
Il naquit à Cours-de-Pile.

J-B SARDY : 1825-1826
Il naquit à Bordeaux d'un père boulanger.

Raymond SALAS : 1830-1832
Il naquit à Barcelone.

Clément DELAGE : 1832-1841
Il naquit au Pizou, dans l'arrondissement de Ribérac. Il s'y retira et y mourut à 91 ans. Il était alors chanoine honoraire.

Antoine MAS : 1841-1843
Né à Graissac (Aveyron), fils de Jean MAS et de Marie BORS, et décédé à l'hospice de Montignac le 14 août 1891, "âgé de 83 ans, chanoine honoraire, ancien curé de Montignac.

Jean-Adrien AUCHIER: 1843-1848
Né le 06/02/1806 au faubourg de la Madeleine à Bergerac de Jean cultivateur et Marie Delpech Lamothe.

Louis J-B SAINT-AMANS: 1848-1875
Né dans l'Aveyron (Luna), fils de Jean Pierre Saint Amans et Marie Chambert (comme noté sur son acte de décès). Il resta 27 ans curé de Liorac, et y vécu ensuite retiré. Il mourut le 3 novembre 1877, à 76 ans à Liorac.

Jean BOISSERIE: 1875-1886
Né 1/03/1846 à St Avit Sénieur, fils de Jacques et Anne Figueyroux. Son père était propriétaire agriculteur. Il mourut en 1933.

Pierre NITOT: 1886-1888
Né à la Guadeloupe en 1825 à basse-Terre, son père était huissier, percepteur et propriétaire, il mourut en 1888 à Liorac .

Louis PASSERIEUX: 1889-1896
Né à Siorac en 1841, son père était cultivateur.
Mr L'Abbé Bouet indique sur sa notice : en 1895 il a des difficultés avec les paroissiens (refus de baptême , de communion) avec les paroissiens et en particulier avec les familles de notables dont Durieu de Séverac, maire de Liorac. Mr Le curé de Nontron, Lavergne, originaire de Liorac, intervient en 1896 auprès de l'évêque pour obtenir son départ de Liorac, à cause de «son hostilité envers les familles de notables, le refus d'un changement de conduite... » Il mourut à Mouzens.

@ Marie-France Castang-Coutou
Contact: postmaster*liorac.info (remplacer l'étoile par @)