Histoire de la crèche


Aucun texte ne permet de connaître le véritable jour de naissance de Jésus. Le 25 décembre, avant d'être la date fixée par l'Eglise pour la naissance de l'Enfant-Jésus, était une fête paienne célébrant le renouveau du soleil et l'allongement des jours après le solstice d'hiver. Le choix de cette date a ainsi permis de "christianiser" ce culte païen. Depuis, cette fête de la Nativité est devenue le rendez-vous des réjouissances, de la bonne chère, des enfants et des cadeaux, mais certaines traditions, dont les crèches, perdurent.
La magie de Noël
Histoire de la crèche
La crèche de Liorac
Les étapes de la restauration
Fête et traditions de Noël
 
Le récit théologique de la Nativité :
La naissance du Christ est évoquée dans deux des Evangiles et on y trouve là l'origine de la représentation de la crèche ( une "crèche" est une mangeoire pour les animaux) et des personnages qui l'animent :
L'Evangile selon St Luc parle des circonstances et de l'adoration des bergers :
Or, pendant qu'ils étaient là [à Bethléem], le jour où elle [Marie] devait accoucher arriva : elle accoucha de son fils premier-né, l'emmaillota et le déposa dans une mangeoire, parce qu'il n'y avait pas de place pour eux dans la salle d'hôtes. Il y avait dans le même pays des bergers qui vivaient aux champs et montaient la garde pendant la nuit auprès de leur troupeau. […] Ils trouvèrent Marie, Joseph et le nouveau-né couché dans la mangeoire. (Évangile selon Saint Luc).
alors que l'Evangile selon St Matthieu évoque la visite des Mages et de la fuite en Egypte pour échapper à Hérode, mais pas ne parle pas des bergers.
...l'étoile qu'ils avaient vue en Orient marchait devant eux jusqu'à ce qu'étant arrivée au-dessus du lieu où était le petit enfant, elle s'arrêta. Quand ils aperçurent l'étoile, ils furent saisis d'une très grande joie. Ils entrèrent dans la maison, virent le petit enfant avec Marie, sa mère, se prosternèrent et l'adorèrent; ils ouvrirent ensuite leurs trésors, et lui offrirent en présent de l'or, de l'encens et de la myrrhe. (Évangile selon Saint Matthieu)
Les premières crèches :
Selon la tradition, Saint François d'Assise aurait été le premier à créer en 1223 une crèche vivante dans un cadre naturel, avec l'aide des villageois de Greccio en Italie : les personnages étaient joués par les gens du village et les animaux étaient réels. Cette représentation théâtrale avait un but pédagogique pour enseigner au peuple illettré les épisodes de la vie de Jésus.
Son exemple fut suivi dans toute la chrétienté, mais les acteurs furent vite remplacés par des personnages en bois, en cire, en carton pâte, en faïence et même en verre.

Les crèches telles que nous les connaissons firent leur apparition dans les églises au XVIe siècle : en France, la crèche de Chaource (Aube) date de 1540 et figure parmi les plus anciennes connues.
Les crèches dans les familles sont apparues au XVIIe et se sont développées au XVIIIe, particulièrement à Naples dans les demeures aristocratiques. Ces crèches, de style baroque, étaient raffinées avec une grande diversité de personnages somptueusement ornés. Les crèches de Naples reproduisaient la vie quotidienne de Naples.
En France, au moment de la Révolution, la crèche de Noël se réfugie dans les maisons. En Provence, la crèche provençale s’inspire de la vie locale et met en scène des personnages typiques de la région et des santons qui représentent les métiers traditionnels : le boulanger, le meunier... En voici des exemples
Suite   
La crèche de Liorac restaurée   

@ Marie-France Castang-Coutou
Contact: postmaster*liorac.info (remplacer l'étoile par @)